11 juin 2007

Accomplissement

Hier vers 21h, j'ai rabattu l'écran de mon ordinateur portable en me disant "allez, ça suffit maintenant", et là, toute l'angoisse que je tenais à distance, du bout de mes fiches d'économie ou de droit constit, m'est tombée dessus, oppressante, envahissante, et m'a tordu le ventre pour toute la soirée.

J'ai dormi quelques heures, et j'ai ouvert les yeux avant le réveil. Mécaniquement, j'ai déjeuné, malgré tout, ai pris connaissance des grands titres de l'actualité, me suis lavée, habillée, engoncée dans ce tailleur de circonstance. Blanche, cernée, et les jambes tremblantes, je me suis rendue à l'Ecole.
Je suis arrivée, liquide. Tous les autres passaient avant moi. L'attente, longue, presque 3heures. Heureusement, des professeurs rassurants, et humains, pour pallier à l'inorganisation d'un président de jury bien peu respectueux...
Finalement, le texte, Marc Blondel, un article du monde, l'égalité et l'équité, vaste programme! 30minutes, réglée comme du papier à musique. Et l'entrée dans la salle du Conseil. 10 minutes de commentaire, très réglé aussi, attention à la voix qui s'accroche aux mots, attention au pied qui bouge frénétiquement sous la table, aux mains, moites évidemment, qui se torturent entre elles. Et les questions, en rafale pendant 20minutes. Destabilisation, remobilisation, ignorance, tentative plus ou moins heureuse de réponses, quelques connaissances tout de même. "Nous sommes au terme des 30minutes, mademoiselle, merci."

Sortie.
Délibérations, pas trop longue.
Retour, tous ensemble dans la salle du Conseil.

Enoncé des résultats par le Président. Evidemment dernière de la série par ordre alphabétique, l'angoisse monte au cours des résultats proclamés. Et finalement "Polysémie, 12,5, Grand Oral validé, mention assez bien!".
Incrédulité, surprise,bonheur, soulagement, joie. Congratulations mutuelles.
Elixir m'a rejoint, pour fêter ça autour d'un verre avant de plus conséquentes festivités.

Peut être que le plus émouvant pour moi cependant, c'était la réaction de mes parents, si pudiques habituellement, et si peu disserts sur leur sentiments, qui chacun leur tour étaient en larmes au téléphone pour me féliciter. Comment leur faire comprendre qu'il s'agit tant de leur réussite que de la mienne propre. Que sans eux, je n'y serais pas. Que c'est la qualité de leur éducation qui m'a permis de m'accomplir dans ce pour quoi je n'étais pas trop mauvaise: les études. Que ce diplôme n'est pas seulement le fruit de mon travail, mais aussi de leurs efforts pour me soutenir, des principes qu'ils m'ont inculqués, et que compte tenu du travail qu'ils ont eux-mêmes fournis tout au long de leur vie pour nous permettre de faire toujours ce que nous souhaitions faire, mes soeurs et moi, je ne pouvais pas les décevoir. C'est puéril, mais faire ainsi leur fierté fait la mienne plus que toute autre chose.

(oui, c'est un post prétentieux, égocentrique, narcissique, et plein d'autosatisfaction, mais ce soir j'ai le droit, c'est comme ça, et  surtout après ça!)

Posté par polysemie à 19:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Accomplissement

    Félicitations à toi! Vraiment. Chapeau bas.

    Posté par 22, 11 juin 2007 à 20:17 | | Répondre
  • et bien, je n'ai pas vraiment compris ce que tu avais passé, mais toutes mes félicitations !!

    Posté par touk-touk, 11 juin 2007 à 22:04 | | Répondre
  • @touk touk:il s'agit du "fameux" grand oral de sciences po, qui me donne le diplôme du même nom et qui sanctionne donc la fin de mes études dans l'institution

    Posté par Polysémie, 11 juin 2007 à 23:14 | | Répondre
  • Congratulation!! Très bien!! Et encore félicitation pour cette réussite!!

    Posté par Alban, 12 juin 2007 à 13:37 | | Répondre
  • ah d'accord, ben c'est chouette, et qu'est-ce que tu vas faire alors après?

    Posté par touk-touk, 12 juin 2007 à 18:27 | | Répondre
  • Bravo !
    Je me souviens encore du bonheur de mes parents quand j'ai eu le CAPES. J'en pleurerais presque d'émotion rien qu'en t'en parlant.

    Posté par Ed, 12 juin 2007 à 19:23 | | Répondre
  • FELICITATIONS

    BRAVO... maintenant fête bien ça (raisonnablement bien sûr) et bon courage pour la suite

    Posté par aliababua, 12 juin 2007 à 21:47 | | Répondre
  • Fini!

    Fini l'appel en début d'année : "je vais faire l'appel, si j'écorche votre nom n'hésitez pas à me le dire".
    Fini l'achat de nouveuax crayons, de nouvelles pochettes à fleurs.
    Fini le réveil le matin qui te dit "allez, c'est l'heure d'aller en contentieux, en finances publiques (j'ai pris mes plus mauvais souvenirs).
    Fini le "je vais rendre les copies, mais que à la fin de l'heure, avant on fait la correction"
    Fini le "on sort ce soir? Non ce soir je peux pas j'ai TD demain et j'ai pas fini ma dissert"
    Et oui, Polysemie, tout ça c'est fini! Félicitations.

    Posté par béné, 15 juin 2007 à 13:50 | | Répondre
Nouveau commentaire