13 décembre 2007

Rue de la glacière

Elle affectionnait tout particulièrement la rue de la glacière, celle aux boutiques les plus huppées d’Aix en Provence, petite snobinardise d’étudiante fauchée qui aimait rêver au luxe. Elle y passait et repassait, de jour en jour et de jour en jour elle passait et repassait devant cet homme au cheveux longs, en anorak, assis parterre sur un sac de voyage usé, une vieille bouteille en plastique à ses côtés. Il avait les yeux fermés et paraissait dormir. De jour en jour elle allongeait un peu le pas, détournait... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 19:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 décembre 2007

De l'autre côté

De Fatih Akin, avec Baki Davrak, Tuncel Kurtiz, Patrycia Ziolkowska...C'est un film avec des Turcs en Allemagne, et des Allemands en Turquie, un professeur turc de littérature en Allemagne qui reprend une libraire allemande en Turquie. C'est un film entre deux langues sur l'incompréhension des hommes, sur la quête, sur l'absurde et sur l'absence. Je ne saurai dire ce qui m'a le plus touchée dans ce beau film aux miroirs croisés entre eux qui ne communiquent jamais avec celui qu'ils souhaitent, mais qui se répondent malgré tout, et... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 14:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 décembre 2007

Au bout de 5 ans aussi

Finalement, il m'aura fallu 5 ans aussi pour pouvoir "le" dire sans avoir le coeur qui s'emballe, le bout des doigts qui se gèle instantanément, les bouffées de chaleur qui montent à la tête et les tremblements dans le ventre. Pouvoir "le" dire sans réfléchir, sans me demander comment cela va être pris.  Je ne sais pas si c'est moi qui grandit, si c'était le contexte qui faisait que j'étais à des lieux de ce genre préoccupations, ou juste la sagesse communicative de mon interlocutrice, mais toujours est-il que... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 17:43 - Commentaires [7] - Permalien [#]
04 décembre 2007

Faut que ça danse

De Noémie Lvovsky, avec Jean Pierre Marielle, Sabine Azéma, Valéria Bruni Tedeschi, Arié Elmaleh… Je n’avais pas aimé les sentiments, je crois que je n’accroche pas à la veine « comique » de Lvovsky. Mais cette comédie, à défaut de m’amuser vraiment, m’a cependant touché pour les thèmes qui y sont évoqués. Il y a bien sûr la vieillesse et le regard de la société sur les vieux qui ne se sentent pourtant pas vieux, la folie, qui y sont traités très tendrement, très délicatement. Mais il y a... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2007

5 ans

Aujourd'hui, cela fait 5ans. Je me souviens qu'il y a 5ans, j'apprenais la déclinaison de "o patris, patridos" en grec ancien, je me souviens qu'il y a 5 ans, j'avais eu violemment mal au ventre devant l'énormité de ce que nous venions de commettre, je me souviens qu'il y a 5 ans, le ciel m'était tombé sur la tête. Il y a 5 ans, il fallait tout accepter à la fois, le fait de tomber amoureuse et de susciter moi-même des sentiments amoureux, le fait d'être amoureuse d'une femme, et de le vivre réellement, le fait de devoir se... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 20:50 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
30 novembre 2007

La dernière prose du chat

Je suis le chat qu’elle a tué, Au clair de lune,Un soir d’été. Je suis le chat qu’elle a vaincuFière et lointaineIdiote et lâche. Vaine d’essence, elle se libère,Dernière chaîne et derniers liensVit-on mieux nue ?Je lui demande. Vit-on mieux seule ?Vit-on mieux vide ? Vit-on mieux loin, et hors de soi ? Toutes ces années à l’éduquer, Toutes ces années à la meurtrirToutes ces années à lui apprendre De quelle souffrance elle était faite. ... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 12:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 novembre 2007

Choc esthétique

J'avais passé la soirée avec cet ami, autour de quelques pintes, dans la chaleur et la convivialité du seul pub digne de ce nom à Aix (au Bulldogge comprenez). Il m'avait dit que quand il lisait Yourcenar... et il avait juste esquissé un grand mouvement, comme pour exprimer la fluidité, ou l'emportement, je ne voyais pas bien, je ne connaissais pas Yourcenar alors. En rentrant au milieu de la nuit, à défaut d'être fatiguée, et comme de toutes façons, mon lit était froid et vide de l'absence temporaire d'Elixir, je me suis emparée,... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 09:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 novembre 2007

La chambre des Morts

d'Alfred Lot, avec Mélanie Laurent, Eric Caravaca, Gilles Lelouch...Je suis allée voir ce film avant tout pour Elle, Mélanie Laurent qui m’avait tellement émue et troublée dans le magnifique Je vais bien ne t’en fais pas de Philippe Lioret. Je n’ai pas été déçue dans la Chambre des Morts, qui je crois a encore accentué ma légère obsession du moment pour cette actrice. La scène de la douche à elle seule, sans qu’on voie grand chose, est d’un érotisme qui m’a fait rougir dans un film tel que celui-là. La culpabilité... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 10:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 novembre 2007

Le rêve de Cassandre

De Woody Allen avec Colin Farrell, Ewan McGregor, Thomas Wilkinson... Un thème récurrent en ce moment au cinéma, la culpabilité. Croisé tout dernièrement chez Gus Van Sant, et chez Alfred Lot (dont je vous parle bientôt : j’ai tout plein d’articles cinéma en retard). Un ami me disait l’autre jour que les névroses d’Allen le fatiguaient, moi pas, peut être parce que j’ai un peu les mêmes que lui. Il s’agit donc dans le rêve de Cassandre d’une histoire d’engrenage, de culpabilité et de dérapage. Tout... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 09:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 novembre 2007

Les proses noires du chat (8)

Je suis le chat qui lui rappelle qu’elle fait partie de ceux qu’on tue. Je suis le chat qui lui rappelle Qu’elle fait partie de celles qu’on noie.Je suis le chat qui lui rappelle Qu’elle fait partie de ceux qu’on juge,De celles qui perdent, de ceux qu’on brise, qu’elle fait partie de ces combats. Je suis le chat qui lui hurle le mépris de ceux-làQuand elle souhaite ne plus y penser.Qui lui aliène l’espritQuand elle oublieQui crache Sur elle.Lâche ! ... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 18:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]