13 mars 2008

Le Cahier

de Hana Makhmalbaf, avec Nikbakht Noruz, Abdolali Hoseinali, Abbas Alijome… « Buddha s’est effondré de honte ».Le film commence par l’explosion. L’explosion des Buddhas par les Talibans. Et fait sursauter toute la salle. Comme si nous ne savions pas déjà. Comme si nous ne pouvions pas encore y croire. Tout au long du film, nous suivons le périple d’une toute petite fille qui court après une éducation, une liberté qu’on ne peut, qu’on ne veut lui donner, et contre des principes barbares dont les enfants sont si jeunes... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 08:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

06 mars 2008

La fabrique des sentiments

De Jean-Marc Moutout, avec Elsa Zylberstein, Jacques Bonnaffé, Bruno Putzulu… Je me souvenais très bien de Violence des échanges en milieu tempéré que j’avais beaucoup aimé. J’allais donc ravie, et en confiance, voir ce deuxième opus qui nous promettait un décorticage tout aussi froid de l’industrie amoureuse. Las. Il ne s’agit plus du même Moutout, percutant et lapidaire. Le film traite un sujet maintes fois vus et revus, mais malheureusement, ne parvient pas un seul instant à en faire autre chose que ce qui... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 09:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 mars 2008

Les Liens du Sang

De Jacques Maillot, avec Guillaume Canet, Clotilde Hesme, François Cluzet, Marie Denarnaud, Carole Franck… Les bons conseils de Pascale m’avaient incitée à aller voir ce Policier français façon années 70 et je n’ai pas été déçue ! Il figurera en bonne place, je pense dans mon top ten 2008.J’ai tout aimé dans les Liens du Sang : l’analyse de la relation fraternelle, si forte, si complexe, et tellement douloureuse. Les personnages féminins, comme le soulignait déjà Pascale, et leurs rôles très présent. J’ai ... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 20:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 février 2008

Paris

De Cédric Klapisch, avec Juliette Binoche, Romain Duris, Mélanie Laurent, Fabrice Luchini, Karin Viard, Gilles Lellouch; Sabrina Ouazani, François Cluzet, Albert Dupontel...Paris sortira en salle le 20 février, nous l'avons vu en avant première, en présence de Klapish himself, de Mélanie Laurent et de Gilles Lellouch. C'est le neuvième long métrage de Klapisch, et on s'éloigne résolument de l'adulescence légère de l'auberge espagnole et des poupées russes. Peut être qu'on revient aussi, finalement, à la gravité du Péril Jeune.... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 14:18 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
23 janvier 2008

Into the wild

De Sean Penn, avec Emile Hirsch, Marcia Gay Harden...C'est l'enthousiasme juvénile de la Petite qui m'a convaincu d'aller voir ce film. Et je crois qu'outre la splendeur de ce chef d'oeuvre, ce qui me touche énormément, c'est de partager son enthousiasme. La Petite devient cinéphile, on dirait, et c'est tant mieux...Le film de Sean Penn a raisonné au plus profond de moi, et tombait singulièrement au bon moment. Comme quoi les affres des jeunes diplômés ne sont pas choses si particulières. Après, il y a ceux qui les subliment, certes,... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 22:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 janvier 2008

La graine et le mulet

D'Abdellatif Kechiche, avec Habib Boufares, Hafsia Herzi, Faridah Benkhetache...Bon, je triche un peu, j'ai vu ce film à la toute fin 2007 mais je vous le présente comme premier cinéma 2008. C'est un film de bouches. Les bouches qui parlent, les bouches qui mangent, les bouchent qui sourient, qui crient, qui embrassent. C'est toute la sensualité des bouches, et des ventres des femmes qui débordent sans complexe de leurs vêtements qui est mise en scène dans ce film. Au centre de l'image, en permanence, ce ne sont pas les yeux, les... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2007

De l'autre côté

De Fatih Akin, avec Baki Davrak, Tuncel Kurtiz, Patrycia Ziolkowska...C'est un film avec des Turcs en Allemagne, et des Allemands en Turquie, un professeur turc de littérature en Allemagne qui reprend une libraire allemande en Turquie. C'est un film entre deux langues sur l'incompréhension des hommes, sur la quête, sur l'absurde et sur l'absence. Je ne saurai dire ce qui m'a le plus touchée dans ce beau film aux miroirs croisés entre eux qui ne communiquent jamais avec celui qu'ils souhaitent, mais qui se répondent malgré tout, et... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 14:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 décembre 2007

Faut que ça danse

De Noémie Lvovsky, avec Jean Pierre Marielle, Sabine Azéma, Valéria Bruni Tedeschi, Arié Elmaleh… Je n’avais pas aimé les sentiments, je crois que je n’accroche pas à la veine « comique » de Lvovsky. Mais cette comédie, à défaut de m’amuser vraiment, m’a cependant touché pour les thèmes qui y sont évoqués. Il y a bien sûr la vieillesse et le regard de la société sur les vieux qui ne se sentent pourtant pas vieux, la folie, qui y sont traités très tendrement, très délicatement. Mais il y a... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2007

La chambre des Morts

d'Alfred Lot, avec Mélanie Laurent, Eric Caravaca, Gilles Lelouch...Je suis allée voir ce film avant tout pour Elle, Mélanie Laurent qui m’avait tellement émue et troublée dans le magnifique Je vais bien ne t’en fais pas de Philippe Lioret. Je n’ai pas été déçue dans la Chambre des Morts, qui je crois a encore accentué ma légère obsession du moment pour cette actrice. La scène de la douche à elle seule, sans qu’on voie grand chose, est d’un érotisme qui m’a fait rougir dans un film tel que celui-là. La culpabilité... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 10:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 novembre 2007

Le rêve de Cassandre

De Woody Allen avec Colin Farrell, Ewan McGregor, Thomas Wilkinson... Un thème récurrent en ce moment au cinéma, la culpabilité. Croisé tout dernièrement chez Gus Van Sant, et chez Alfred Lot (dont je vous parle bientôt : j’ai tout plein d’articles cinéma en retard). Un ami me disait l’autre jour que les névroses d’Allen le fatiguaient, moi pas, peut être parce que j’ai un peu les mêmes que lui. Il s’agit donc dans le rêve de Cassandre d’une histoire d’engrenage, de culpabilité et de dérapage. Tout... [Lire la suite]
Posté par polysemie à 09:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]