25 juillet 2008

Les Berlines

Comme l’avion atterrissait peu après vingt deux heures, ils avaient dîné tôt dans un petit restaurant de la ville. Puis, ils étaient allés récupérer la grosse voiture noire, dont il était très fier. Aux caisses du parking, un homme sans âge, un peu hirsute, habillé chaudement pour un mois de juillet, buvait seul, avec à ses pieds un grand sac poubelle ouvert, qui devait contenir la totalité de ses affaires. Au moment de payer, elle avait eu une brève hésitation face aux indications de l’automate, alors l’homme seul en avait profité pour engager la conversation

« - Vous mettez le ticket là, madame… C’est compliqué ces machines-là maintenant hein ?

Puis il s’était tourné vers lui. Bonne soirée ? avait-il demandé.

- Ca va… Et toi, ça va ?

- Ca va…

- Pas trop d’emmerdes ?

- Non, ça va, c’est calme à c’t’époque…

- Ca fait longtemps que tu fais la rue ?

- Ca va faire treize ans…

- Et ça va ? Pas trop dur ?

- Non, ça va, on fait aller, j’cherche pas la merde, j’reste tranquille…

Comme elle avait réglé avec un billet de dix, l’automate lui avait rendu la monnaie.

- Tiens, donne donc la monnaie au gars, lui a-t-il dit.

L’homme seul a tendu la main, avec un petit signe de tête

- Merci… Puis il s’est à nouveau tourné vers lui. C’est laquelle ta voiture ?

- Celle en face, là, a-t-il répondu en tendant le bras

- Ah ouais, belle voiture dis donc ! T’es dans quelle partie toi ?

- Moi je suis dans le bâtiment.

- Et ça va, ça marche bien, doit y avoir du boulot là, non ?

- Ca va, ça marche ouais…

- Eh t’as pas vu tout à l’heure ? Une grosse Mercedes noire, super belle, vitres teintées et tout… T’as pas vu ? Ben c’était un joueur de foot dedans à c’qui paraît !

- Ah ouais ? Non, j’ai pas vu…

- Ah ben eux, j’peux t’dire, ils en gagnent du pognon, ça y en a hein !

Tous les deux ils avaient acquiescé, et puis ils avaient fini par s’en aller

- Allez vieux, bonne soirée, a-t-il lancé en lui serrant la main et avant de tourner les talons

- Ouais bonne soirée. Bonne soirée madame…

Et ils sont partis rejoindre la voiture.

Et moi un peu en retrait, je pensais à mes craintes de fillette à l’égard des hommes seuls et un peu ivres qui m’interpellent parfois dans les rues, et auxquels je n’ose pas toujours répondre, et vers lesquels je ne vais pas souvent faire un peu la conversation, ne sachant pas assumer le prix de mon dernier cadeau de Noël…

Et moi, un peu en retrait, j’observais le naturel de ce couple petit bourgeois qu’étaient devenus mes parents, ce couple d’enfants de la rue qu’étaient restés mes parents.

Posté par polysemie à 18:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Les Berlines

    Je n'engage pas plus la conversation avec les SDF qu'avec les autres gens dans la rue, en revanche, s'ils me parlent, en général, si ce n'est pas agressif, je réponds. Je donne parfois de l'argent. J'en connais un seul un peu mieux, qui passe chez moi de temps en temps. Je lui donne quelques pièces, et lui, parfois, des pissenlits. Un jour il m'a proposé des des escargots, mais je lui ai dit que je ne saurais pas les préparer.
    Avoir peur des inconnus dans la rue, si l'on est seule, et plus jeune que moi, cela me semble normal, pas une histoire de classe sociale. En tous cas, pas uniquement. Ceux que j'évite sont ceux qui ont des chiens. Ce n'est pas des gens que j'ai peur, mais des chiens.

    Posté par Ed, 26 juillet 2008 à 14:53 | | Répondre
  • Commentaire à caractère informatif

    Je viens de me dire que je devrais te lire plus souvent.

    Posté par Yojik, 06 septembre 2008 à 23:32 | | Répondre
  • Je sais que ce doit être une période encore occupée et tendue, mais je t'ai taguée quand même.
    Pensées.

    Posté par Ed, 08 septembre 2008 à 10:46 | | Répondre
  • Ca fait un moment

    Que t n'es pas passée ? Comment vas tu ? Tes exams et tout ça ?

    Posté par MmeDoudou, 19 septembre 2008 à 07:44 | | Répondre
  • SOS besoin d'aide pour trancher dans l'actualité politique du PS. Ton avis éclairerait sûrement ma lanterne...

    Posté par 22, 17 novembre 2008 à 18:01 | | Répondre
Nouveau commentaire