26 mars 2007

Mémoire

On choisit un beau sujet, un grand sujet, qui nous plait, qui nous intéresse, qui nous concerne parce que c'est un peu comme si on avait été élevée dedans.
On y passe des heures, on y passe des nuits, on y passe des mois. On y laisse des rèves, les yeux grands ouverts dans le noir à égrener les minutes nocturnes qui passent, pour y penser, encore. On y laisse son temps à côté, celui qu'on aurait du consacrer à des choses plus essentielles et plus urgentes.
On finit par y croire, on l'écrit en pensant à ceux que l'on aimerait tant remercier.
On le rend fière de soi, soulagée, et fébrile.
On le présente calmement, posément, craintivement.
On le soutient comme sa première réelle production concrète, tout en demeurant consciente de ses faiblesses, de ses lacunes, de ses maladresses, c'est une première fois somme toute.
On se fait démolir, on se fait humilier, par qui ne l'aura que survolé, par qui voudra avant tout l'interpréter à sa manière, par qui en ignore la moitié, par qui veut surtout étaler SON savoir.
On n'est plus capable de rien, pas un mot pour sa défense, plus un souffle pour son travail.
On n'ose plus le présenter à qui, vraiment, originellement, viscéralement, "de droit".
Et on a honte de l'échec.

Posté par polysemie à 17:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Mémoire

    oh ma ptite ...!

    Je suis trop désolée pour toi, c'est ton directeur de mémoire qui s'est comporté comme ça? tu sais si ça se trouve ils ont été cassants mais ils seront plus cool pour la note. Bises, remets-toi, tu as plein de choses importantes qui t'attendent, retrouve-ton énergie, n'y pense pas pour l'instant.

    Posté par Elsa, 26 mars 2007 à 20:12 | | Répondre
  • plus

    je veux en savoir plus...tu écris si bien, ta plume est si agréable à lire. Sur quoi c'était? .bon reste vague si tu ne veux pas qu'on te retrouve grâce à l'intitulé...mais on a besoin de savoir, d'avoir des détails..
    J'aimerais te soutenir, te dire que l'échec n'est qu'éphémère. Tu vas bientôt briller à ta juste valeur...
    Courage.

    Posté par emy, 26 mars 2007 à 23:32 | | Répondre
  • Merci Emy pour ton réconfort et tes encouragements.
    Mais il ne suffit pas d'écrire correctement pour produire un mémoire pertinent.
    Et contrairement à ce que tu penses, et sans fausse modestie, je suis loin d'être brillante.
    Enfin, il s'agissait là d'un sujet glissant, et dangereux, où je n'aurais sans doute jamais du mettre les pieds.
    Mais on s'en remet, on se relève et on essaye de se dire qu'une bonne claque peut toujours servir...

    Posté par Polysémie, 27 mars 2007 à 19:47 | | Répondre
Nouveau commentaire